/ 20.02.19

GROUPE MALVAUX LANCE LA MARQUE MALVAUX MARINE

Le groupe Malvaux, leader de l’agencement et du panneau bois pour les bateaux, propriétaire notamment de Naviline, lance la marque Malvaux Marine. Un choix stratégique pour développer ses activités nautiques moins connues, comme l’explique Thibaut Chrétien, responsable du marché de la plaisance.

 

Lancement de Malvaux Marine

Le groupe Malvaux, qui regroupe les entités Malvaux, Naviline, ST Bois, Amoris, Barbeau et Griffon, crée une nouvelle marque. Hormis Amoris, toutes ses sociétés ont une activité dans le nautisme. Pour une meilleure lisibilité, l’industriel a annoncé en janvier 2019 le lancement de la marque Malvaux Marine. « Il s’agit d’une marque transversale. Je serai en charge de coordonner l’activité entre les entreprises, avec un interlocuteur nautisme pour chaque site. » explique Thibaut Chrétien, responsable du marché plaisance.

Faire découvrir la variété des activités de Malvaux dans le nautisme

Si Naviline est bien connu par les constructeurs de bateaux de plaisance, c’est moins le cas des autres entreprises du groupe. Pourtant, le nautisme représentait 30% de l’activité sur un chiffre d’affaires total de 55 M € en 2017. Sur ses 5 sites de production, le groupe emploie 400 salariés. Au-delà des meubles en bois et aménagements intérieurs de bateaux en kit ou montés, le groupe Malvaux peut proposer des produits plus spécifiques. Son offre de menuiserie et d’ébénisterie s’appuie sur du matériel technique allant de la découpe en commande numérique à la chaîne de vernissage à séchage UV en passant des outils de thermoformage pour les vasques en Corian et sur un bureau technique interne. « Par exemple, avec Barbeau, on peut offrir des tables extérieurs en teck ou des portes allégées, ainsi que des panneaux à façon, à la demande du client. On peut réaliser des sandwichs avec des âmes allégées et des finitions avec de nombreuses essences de bois. » précise Thibaut Chrétien. « L’idée est de s’appuyer sur le portefeuille de client de Naviline pour développer les autres branches, notamment l’activité de panneaux. »

Visibilité à l’export

Le choix d’une marque unique est également un besoin identifié dans le marché export. « Par exemple, au Royaume-Uni, les professionnels connaissent surtout la marque Naviline. Avec un nom unique, c’est aussi un moyen de se faire connaître à l’étranger. » conclut Thibaut Chrétien.

Briag Merlet, Boatindustry.
Magazine des professionnels du nautisme.

Intérieur de bateau de Malvaux MarineIntérieur de bateau Malvaux Marine